Je m’offre une voiture de fonction !

Je m’offre une voiture de fonction !

Limitation de l’amortissement, limitation des IK, TVS, tels sont les acronymes qui reviennent fréquemment lorsque l’on parle de véhicule de fonction… et qu’il n’est pas toujours aisé de comprendre. Décryptage.

L’achat d’un véhicule professionnel suppose une certaine maîtrise des règles fiscales et comptables applicables. Vous trouverez, ci-après, résumé tout ce qu’il faut savoir avant de s’acheter une voiture de fonction.

Vous exercez en BNC

Les frais liés à l’utilisation d’un véhicule à titre professionnel (amortissement du coût d’acquisition du véhicule, intérêts d’emprunt, réparations, assurance, etc.) peuvent être déduits soit pour leur montant réel, soit forfaitairement, par application du barème forfaitaire kilométrique publié annuellement par l’administration fiscale. La première hypothèse suppose que le véhicule soit dans le patrimoine professionnel (à défaut toutes les charges afférentes au véhicule ne pourront pas être déduites), la deuxième concernera plutôt le véhicule privé du praticien sans que cela soit une obligation. Toutefois dans les deux cas, seules les charges liées à l’utilisation professionnelle du véhicule pourront faire l’objet d’une déduction. L’option entre les deux modes de déduction s’effectue annuellement et concerne tous les véhicules utilisés professionnellement (voitures et deux-roues). Lorsque vous souhaitez changer de voiture, n’hésitez pas à demander à votre expert-comptable quel est le mode de déduction le plus avantageux en fonction du type de véhicule choisi et de l’utilisation que vous en avez.

La déduction des frais réels

Il s’agit là du cas où le praticien a acheté un véhicule de tourisme au travers de son exercice professionnel. La voiture fait donc partie de son patrimoine professionnel. Le coût d’acquisition du véhicule (dans les limites ci-après décrites) ainsi que les autres charges (entretien, essence, réparations, garage, parking etc.) pourront être déduits pour leur montant réel. La limitation de déduction au-delà de 7 chevaux fiscaux n’est pas applicable en l’espèce. Le praticien devra scrupuleusement converser tous les justificatifs. Attention, dans ce cas, le véhicule doit impérativement figurer dans la liste des immobilisations. En effet, si le véhicule appartient au patrimoine privé du praticien, les charges de propriété (intérêts d’emprunt, grosses réparations, amortissements), ne pourront être admises en déduction.

Je m’offre une voiture de fonction !