Parler aux ados

Parler aux ados

70% en moyenne de notre patientèle sont des ados avec qui il convient de savoir communiquer. Même si en tant qu’adultes nous pouvons être facilement décontenancés face à l’irritabilité, la provocation et l’inertie des adolescents, il faut y voir un signe de bonne santé psychique : le statut d’adulte ne s’acquiert qu’en passant une étape de rupture, une zone de turbulences : il faut que jeunesse se passe !

Le docteur Olivier Revol, pédopsychiatre et chef de service de neuropsychiatrie de l’hôpital Pierre-Wertheimer de Lyon, auteur, nous livre son point de vue et quelques astuces simples pour éviter les faux-pas. Dans une société globalement insécuritaire, sur tous les plans (affectif, social, politique), face à des ado-patients égocentrés et à la recherche du plaisir instantané, le praticien doit s’adapter. Comment ? Découvrez les règles à respecter dans le numéro 22.

(janvier-février 2012) d’Orthophile.