Guide de la procédure de stérilisation Pro system d’euronda

Guide de la procédure de stérilisation Pro system d’euronda

Protocole pour renforcer la sécurité du processus, de la collecte au stockage.

La stérilisation est un processus qui s’articule autour de plusieurs phases. De sa réussite dépend l’exécution conforme de chaque étape, de la collecte au stockage. La gamme Pro System permet d'appliquer un protocole avancé, efficace, efficient et renouvelable, destiné à renforcer la sécurité et à optimiser les ressources du cabinet. Pour une stérilisation sûre, il est important d’organiser une « zone saleté » et une « zone propreté » en établissant des protocoles et des procédures internes spécifiques. Toutes les phases, de la collecte à la stérilisation, doivent être exécutées par les opérateurs dotés des équipements de protection individuelle EPI (Directive 89/686/CEE).

Le protocole de stérilisation
1 - COLLECTE
Après l’identification de l’instrumentation utilisée et souillée durant les soins, l’objectif est de préparer l’opération suivante de décontamination. Cette phase est exécutée au moyen d’équipements de protection individuelle (EPI).

DÉCONTAMINATION
Cette procédure obligatoire durant les opérations de nettoyage a pour but de stopper et diminuer le développement microbien de l’instrumentation utilisée durant les soins. Elle comporte l’immersion des instruments contaminés dans une solution désinfectante virucide et bactéricide.

2 - NETTOYAGE
Cette phase prévoit le lavage manuel ou mécanique de l’instrumentation. Le lavage mécanique prévoit l’utilisation de cuves à ultrasons et de thermo-désinfecteurs qui permettent la destruction physique et chimique des virus, bactéries, champignons, etc.

LAVAGE À ULTRASONS
Effectué au moyen de cuves à ultrasons, il est essentiel pour nettoyer les parties de l’instrumentation difficiles à atteindre ou pour éliminer les « souillures » résistantes (par exemple : ciment, résine).

3 - THERMO-DÉSINFECTION
Il s’agit de la phase de désinfection thermique à 90° qui a lieu au terme du cycle de lavage automatique de l’instrumentation. Cette phase comprend le lavage, le rinçage, la désinfection et le séchage de l’instrumentation qui sera, au terme du traitement, parfaitement sèche et désinfectée et prête pour un cycle de stérilisation efficace.

4 - CONDITIONNEMENT
Cette phase a pour but de maintenir la stérilité de l’instrument pendant un certain temps après le processus de stérilisation. Elle prévoit la mise sous sachet de l’instrument décontaminé, lavé, désinfecté, rincé, séché, contrôlé et entretenu de manière à ce qu’il reste stérile au fil du temps (UNI EN ISO 11607-1 et UNI EN 868-5).

5 - STÉRILISATION
La phase de stérilisation a pour but d’éliminer toute forme microbienne vivante y compris les spores et les cham-pignons. Elle doit être conforme à la norme EN 17665-1 et respecter les protocoles prévus par le fabricant.

TESTS DE CONTRÔLE
Les tests obligatoires permettent de contrôler le bon fonctionnement de la machine ainsi que le processus de stérilisation. Les contrôles sont effectués de manière systématique selon le protocole interne du cabinet. Il est conseillé de les effectuer selon la fréquence suivante :

  • tous les jours : test du vide (Vacuum Test),
  • tous les jours : test de pénétration de la vapeur dans des corps creux (Helix Test) ou poreux (Test de Bowie&Dick),
  • chaque cycle : test de contrôle des paramètres du cycle,
  • chaque mois : test de la bande de soudage (Euroseal Check Test).

6 - TRAÇABILITÉ-RETRAÇABILITÉ
La traçabilité permet d’assurer le suivi de l’efficacité de la machine ainsi que les résultats des contrôles. Elle consiste à indiquer clairement les informations suivantes sur les sachets : jour de stérilisation, autoclave utilisé, type de cycle effectué, numéro séquentiel, résultat, opérateurs impliqués (charge et décharge) et date d’échéance prévue par le protocole interne de stérilisation. La traçabilité permet de retracer le parcours de stérilisation de l’instrument. L’indication figurant sur le sachet doit être associée au registre de stérilisation dans lequel sont stockés les tests de contrôle du fonctionnement de l’autoclave.

STOCKAGE
L’objectif est de conserver l’instrument stérilisé dans des conditions optimales pendant la durée prévue par le protocole de stérilisation.

7 - TRAITEMENT DE L’EAU
Tous les autoclaves Euronda Pro System doivent être fournis avec de l’eau déminéralisée afin d’assurer leur bon fonctionnement. Il est donc essentiel d’adopter un outil efficace pour traiter l’eau. L’eau déminéralisée garantit une performance optimale et prolonge la durée de vie des autoclaves.

ENTRETIEN
L’entretien préventif et correctif des DM (dispositifs médicaux) est obligatoire et fondamental pour conserver le marquage CE sur le dispositif (art. 2 Directive 93/42 CEE, Décret législatif 46/1997 et modifications ultérieures).

Garantissant la fiabilité des appareils, il est essentiel pour maintenir la validité de la garantie ou de l’extension de garantie. Il doit être exécuté par des techniciens agréés par Euronda et cela doit être démontrable. Dans le cas contraire, la garantie ou l’extension de garantie est annulée. 

Pour voir l'intégralité de cet article Dentoscope n°201, abonnez-vous gratuitement ici ou connectez-vous à votre espace