SIROLASER DE SIRONA - Un éventail d’utilisations sans stress

Pour débutants et experts, ce laser facilite le travail, améliore les résultats et ravit les patients.

Ses atouts ? Réduction efficace des germes, chirurgie minimale invasive, soutien lors de restaurations Cerec et même lors de traitements de lésions herpétiques et blanchissement. Le Sirolaser Advance offre de multiples possibilités pour une utilisation journalière au cabinet. À cela s’ajoutent un guide utilisateur intuitif, des programmes de thérapie préréglés et une flexibilité d’utilisation. Ce laser est de plus extrêmement intuitif. Grâce à son fonctionnement sans fil, passez sans problème d’une pièce à l’autre, et cela toute la journée. Réglable jusqu’à six utilisateurs, l’Advance offre une vaste palette d’équipements. Vous pourrez également profiter d’une documentation de traitement automatique, d’une gestion confortable des favoris et d’une pédale optionnelle.

Témoignage du Dr Carlos SFEIR (72)

Des programmes bien définis

J’utilise ce produit depuis 2006. Au début de ma pratique du laser, j’avais le Sirolaser de première génération dont j’étais très satisfait. J’ai vite réinvesti dans le Sirolaser Advance quand j’ai pu apprécier son ergonomie, sa taille et ses fonctionnalités : facile et pratique. C’est l’un des premiers lasers qui n’avait pas besoin d’être relié à la source électrique pour travailler puisqu’il est autonome grâce à une batterie interne rechargeable. Il est ludique et facile d’utilisation avec des programmes bien défi nis pour chaque acte. Parmi ses avantages, j’apprécie sa simplicité d’utilisation, on l’apprivoise rapidement, il est complet car beaucoup d’actes sont possibles comme une grosse partie de la petite chirurgie traditionnelle, la désinfection endocanalaire et parodontale. Si c’est possible, je changerai la longueur des fi bres car il faut bien gérer la méthode de préparation et la coupe. Avec une bonne formation, comme celle que j’ai eue au départ, cet outil n’a pas de secret dans la pratique quotidienne, je n’imagine pas travailler demain sans laser car l’apport au quotidien est énorme avec des résultats spectaculaires et sans douleur. C’est un appareil qui est devenu mon sixième instrument au fauteuil, au même titre que le contre-angle.

Une navigation intuitive

Dans la clinique où j’exerce, nous utilisons le Sirolaser depuis 2011 et l’Advance depuis 2013. Le Sirolaser est le premier laser utilisé de manière régulière au cabinet après avoir essayé d’autres marques et modèles. Le choix s’est porté vers ces modèles pour leur côté maniable et transportable dans un cabinet de groupe avec un bloc opératoire, pour leur effi cacité en paro / endo / chirurgie muqueuse et coagulation. Il faut noter l’énorme amélioration apportée par l’Advance en terme d’ergonomie. Au niveau des avantages, je soulignerai la simplicité des programmes et la navigation très intuitive, la manipulation et l’entretien, là aussi, très faciles et la compacité qui permet de le déplacer partout dans nos différents cabinets avec une parfaite autonomie. Je ne rentre pas dans le débat sur le laser pour savoir si cela marche ou pas : ça marche ! Il faut juste ne pas se tromper dans les indications et, en cela, les programmes du Sirolaser sont bien adaptés et ne nécessitent que rarement d’être modifi és. Au niveau des points négatifs, pour être tatillon, lorsque la fi bre est neuve, elle a tendance à être un peu longue sans que cela soit très gênant en sortie de pièce à main et cette dernière a un peu de mal à se remettre en place si le cordon est mal tourné autour du socle. Peut-être pourrait-on modifi er l’ergonomie de la pièce a main pour permettre la rotation de l’axe de la fi bre pendant un traitement ? Pour conclure, je ne peux que souligner la nécessité de prendre le temps de se former car la courbe d’apprentissage, même si elle n’est pas très longue sur ce produit, est nécessaire pour éviter les déconvenues et les erreurs qui ne sont souvent que des erreurs d’indication.

Témoignage du Dr Isabelle N’GUYEN (33)

Une photothérapie dynamique

À l’origine de cet achat, une volonté de réaliser rapidement empreinte numérique et collage en condition supra-gingivale sans subir de récession gingivale, car j’avais entendu parlé aussi de son fort pouvoir de biostimulation sur les tissus parodontaux. En plus de la microchirurgie, j’avais besoin d’un laser pouvant désinfecter les canaux endodontiques et les poches parodontales. Voici une liste non exhaustive de ses atouts : chirurgie des tissus mous effi cace et hémostase instantanée, cicatrisation rapide et sans douleur ; désinfection endocanalaire, biostimulation / traitement aphtes / herpès / lichen plan ; photothérapie dynamique (oxygénation de tissus parodontaux) en complément d’un débridement parodontal ; éviction gingivale rapide sans douleur (pas d’anesthésie locale si on est sous circuit d’eau et d’air) et économique (pas de pâte hémostatique et gain de temps), mais surtout, avec toujours une très belle cicatrisation de la collerette gingivale ; accélération de la cicatrisation des tissus mous : car même en mode chirurgie, il y aura un effet biostimulant concomitant. Quelques inconvénients : pas de chirurgie possible sur tissus durs de par sa longueur d’onde 980 nm ; pas d’effet « Venturi » dans le traitement endocanalaire, mais une désinfection qui est déjà une grande amélioration du traitement conventionnel. Comme il fait partie de la famille des lasers pénétrants il faut bien maîtriser ces notions de biophysiques pour ne pas se laisser surprendre par le suréchauffement des tissus sousjacents (adaptation de la vitesse de la gestuelle, irrigation…). D’où l’intérêt de la formation théorique obligatoire qui accompagne l’achat du matériel.

Témoignage du Dr Frédéric LORBER (67)

Longueur d’onde et ergonomie

J’utilise le Sirolaser Advance depuis trois ans. Il est venu remplacer l’ancien Sirolaser de 2006 qui remplaçait déjà un autre laser (type Néodyne YAP) mais qui était trop encombrant. Deux grandes raisons ont conditionné l’achat du Sirolaser Advance :
• La longueur d’onde de l’appareil, ce qui détermine son champ d’application : chirurgie mucogingivale, hémostase, désinfection canalaire et parodontale.
• La présentation de l’appareil avec une ergonomie parfaite, un fonctionnement sur batterie sans pédale qui fait que le Sirolaser Advance est toujours à proximité et utilisable à tout moment.
Ses avantages tiennent de la longueur d’onde ainsi que de l’ergonomie de l’appareil. Quel bonheur que de pouvoir coller un composite ou une restauration Cerec juste après avoir corrigé en quelques secondes une extension gingivale qui s’interposait, ceci sans saignement ni suintement ! Que dire encore de l’hémostase obtenue très facilement chez un patient sous anticoagulants. Je trouve néanmoins le temps d’allumage de l’appareil un peu long (env. 50 secondes). Réduire ce délai serait parfait.

où se le procurer ?

SIRONA FRANCE (OU VOTRE DISTRIBUTEUR RÉGIONAL)
Tél. : 01 42 21 21 60
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.sirona.fr

Publicités

Clinique

Seniors : Quand la dentition entrave la nutrition Seniors : Quand la dentition entrave la nutrition
17 Juil 2019 13:15

Éclairage

Les pathologies bucco-dentaires peuvent constituer un facteur de risque de dénutrition chez les personnes âgées. Pour autant, la mise en place de prothèses amovibles ne doit être envisagée que si elle est adaptée à la condition physique globale des patients. Un bilan et un suivi régulier de l’hygiène bucco-dentaire s’avèrent eux particulièrement cruciaux alors qu'ils sont encore trop rarement réalisés.

Découvrez la revue leader de la presse professionnelle dentaire orientée orthodontieDécouvrez la revue leader de la presse professionnelle dentaire orientée orthodontie
26 Jui 2019 10:05

Découvrez la revue leader de la presse professionnelle dentaire orientée orthodontie

Découvrez Orthophile, la revue destinée à vous accompagner afin de « mieux manager votre cabinet ».

Cabinet

Qui est l'être humain attaché à la dent ? Qui est l'être humain attaché à la dent ?
17 Juil 2019 10:13

communication

On ne prend en charge la « 26 » ou la « 47 » mais Madame Blasel ou Monsieur Couturier. Et avec eux, leurs peurs, leurs désirs, leur histoire.

L'impact de la réforme du droit du travail sur le licenciementL'impact de la réforme du droit du travail sur le licenciement
10 Juil 2019 09:52

management

Depuis la publication fin 2017 de l’enseble des décrets d’application de la réforme du droit du travail, celle-ci est désormais plainement applicable. Que va-t-elle changer, en pratique , en matière de licenciement ?

Orthodontie

SFODF et EOS 2019 : un jumelage exceptionnel SFODF et EOS 2019 : un jumelage exceptionnel
05 Jui 2019 09:42

Événement

Dr Jean-Baptiste Kerbrat & Pr Olivier Sorel

Cette année, la 91e réunion scientifique de la Société française d’orthopédie dento-faciale (SFODF) et la 95e réunion de l’European Orthodontics society, se déroulent exceptionnellement dans un même lieu – à Nice Acropolis - et dans la continuité l’une de l’autre – sur une période courant du 17 au 22 juin. Rencontre avec le Dr Jean-Baptiste Kerbrat et le Pr Olivier Sorel, présidents respectifs de ces éditions.

 [ ... ]

Comment entreprendre sans peur? Comment entreprendre sans peur?
05 Jui 2019 09:16

cabinet du mois

Dr. Anais Cavaré

Le Dr. Anaïs Cavaré exerce à Longon en Gironde. Elle est sortie dipômée de son internat à 26 ans et n’a pas tardé à s’installer avec son compagnon, le Dr. Paul Cappaï, également orthodontiste. Rencontre avec une praticienne entreprenante.