Best of Implantology : les sujets incontournables

congrès

Le congrès invite 20 conférenciers, le 26 mars à Paris.

Devant le succès rencontré par l’édition 2019, le congrès Best of Implantology propose une nouvelle édition autour de 20 conférenciers renommés, le 26 mars, à la Maison de l’artisanat Dalloyau. Ils aborderont les thèmes incontournables de l’implantologie orale issus de leurs expériences, cas cliniques à l’appui. L’événement est organisé par l’AUI, Association universitaire d’implantologie - Paris Garancière, en association avec Abcdent. Le comité scientifique du congrès est formé de Patrick Limbour, Patrice Margossian, Patrick Missika et Philippe Russe.

Dr Jacques ATTIAS
L’apport du numérique en implantologie.
Le flux numérique investit inexorablement la dentisterie et plus particulièrement l’implantologie. Cette présentation illustre, à travers quelques cas cliniques classiques, comment ces nouveaux outils vont améliorer notre pratique. Mais à quel prix ?

Dr Anne BENHAMOU
Expérience face aux nouvelles technologies dans le traitement unitaire du maxillaire antérieur.
Les nouvelles technologies nous offrent aujourd’hui des perspectives grandissantes et de plus en plus sûres pour assurer la réussite de traitements implantaires. Qu’en est-il du secteur esthétique où l’expérience du praticien a une importance capitale ? Balance bénéfices/risques.

Dr Jacques BESSADE
Gestion optimale de l’alvéole d’extraction et profil d’émergence.
On s’est longtemps contenté d’extraire les dents perdues sans tenir compte du devenir du volume alvéolaire. On sait qu’une résorption tridimensionnelle est inévitable. Les répercussions de cette résorption peuvent être lourdes de conséquences, tant au plan opératoire, qu’au plan fonctionnel, esthétique ou prothétique.

Dr Maxime BOUVART
Sinus lift : gestion des complications.
Le sinus lift est une chirurgie d’augmentation osseuse fiable et prédictible qui permet la mise en place d’implants dentaires dans
le maxillaire postérieur atrophié. Mais il y a des facteurs de risque qui peuvent entraîner un saignement, une perforation de la membrane de Schneider ou une infection.

Dr Hélène CITTERIO
Prothèse amovible partielle stabilisée sur implant (PAPSI) : est-ce si facile ?
La stabilisation d’une prothèse amovible partielle par implant (PAPSI) est proposée depuis quelques années comme une alternative de moindre coût dans le cadre d’une réhabilitation esthétique fonctionnelle globale. Des recommandations émergent
de la littérature pour optimiser ce choix thérapeutique.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°217, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.